Typologie et chiffres clés

L’onco-hématologie concerne les maladies du sang, de la moëlle osseuse et des ganglions lymphatiques. En fonction du type de maladie, on assistera à des défauts de production, de développement ou de maturation de cellules hématopoïétiques (globules rouges, globules blancs et plaquettes).
Ci-dessous sont cités des chiffres-clés de certaines pathologies dans ce domaine.

LYMPHOMES NON HODGKINIENS

Un lymphome est un cancer du système lymphatique. Il apparaît lorsque des erreurs se produisent au niveau de la fabrication des lymphocytes, un type de globule blanc participant normalement à la défense de l’organisme contre les maladies et les infections. Pour des raisons qui ne sont pas encore complètement comprises, ces cellules deviennent anormales et se multiplient de façon anarchique et prolifèrent dans différents endroits de l’organisme créant une tumeur. Les lymphomes non hodgkiniens sont les plus fréquents, notamment chez les personnes de plus de 60 ans, cependant ils peuvent toucher tous les âges.
Leur pronostic global est très variable selon les différentes formes histologiques1. Avec 11 600 nouveaux cas estimés en France en 2011, le Lymphome malin Non Hodgkinien se situe au 5e rang des cancers dans notre pays2. L’âge médian lors du diagnostic est de 64 ans chez l’homme et de 70 ans chez la femme1.
On distingue les formes agressives des formes indolentes.
Les lymphomes agressifs représentent 50 à 60 % des Lymphomes Non Hodgkiniens. Ils se caractérisent par leur présentation plus symptomatique et d’installation rapide.
Les lymphomes indolents représentent 40 à 50 % des Lymphomes Non Hodgkiniens. Ils ont le plus souvent une présentation pauci - symptomatique et progressent relativement lentement. Le lymphome folliculaire est le plus commun des Lymphomes Non Hodgkiniens indolents (80 %)1. Le diagnostic d’un lymphome repose essentiellement sur l’examen des cellules de la tumeur au microscope. Celui-ci doit être réalisée par un expert spécialisé dans les maladies du sang.

MÉNINGITE LYMPHOMATEUSE

La méningite lymphomateuse est une complication neurologique grave des lymphomes, notamment des Lymphomes Non Hodgkiniens agressifs.
Le traitement des méningites lymphomateuses est un objectif important car elles sont associées à une morbidité considérable et à un taux de mortalité élevé. En effet, sans traitement, la médiane de survie des patients atteints de méningite lymphomateuse est de seulement 4 à 6 semaines. Cette pathologie peut se manifester par différents symptômes dont des douleurs dans le cou et le dos, une faiblesse ou un engourdissement des membres, une perte d’audition ou de la vue, ainsi qu’un dysfonctionnement de la vessie et/ou de l’intestin liés à des atteintes métastatiques à différents niveaux comme le cerveau, la moelle épinière...3
La nature diverse des symptômes nécessite une grande attention de la part des professionnels de santé quant à la possibilité d’une atteinte méningée.

LEUCÉMIE LYMPHOÏDE CHRONIQUE

La Leucémie Lymphoïde Chronique est une hémopathie maligne caractérisée par la prolifération et l’accumulation de lymphocytes B.
Cette maladie est la plus fréquente des leucémies de l’adulte en France (25 %).4
On estime à 3 790 le nombre de nouveaux cas en France en 2011 et le nombre de décès à 1 0602. Elle touche plus souvent les personnes âgées (âge moyen au diagnostic de 70 ans) avec une prédominance masculine dans 2/3 des cas4. Le diagnostic se fait le plus souvent de manière accidentelle à l’occasion d’un bilan sanguin.


MYÉLOME MULTIPLE

Le Myélome Multiple est une hémopathie maligne chronique caractérisée par la prolifération clonale de plasmocytes tumoraux dans la moelle osseuse.
Elle est à l’origine de destructions osseuses pouvant toucher l’ensemble du squelette à plusieurs endroits différents5.
Près de 5 000 nouveaux cas de Myélome Multiple ont été diagnostiqués en France en 2011 et ont engendré plus de 3 000 décès. L’âge médian au diagnostic est de 74 ans chez la femme et de 70 ans chez l’homme6.


Découvrir nos actions en onco-hématologie



1HAS (Haute Autorité de Santé) et INCa. Guide ALD n°30, Lymphomes non hodgkiniens de l’adulte, mars 2012.
2 INCa. Qu’est-ce qu’un lymphome non hodgkinien, consulté le 20 juillet 2015.
3Chowdhary S, Chamberlain M. Leptomeningeal metastases: current concepts and management guidelines. J Natl Compr Canc Netw. 2005;3(5) :693-703.
4HAS (Haute Autorité de Santé) et INCa. Guide ALD n°30, Leucémie lymphoïde chronique, juin 2011.

5RA Kyle, SV Rajkumar. Criteria for diagnosis, staging, risk strati cation and response assessment of multiple myeloma. Leukemia. 2009;23(1) :3-9.
6HAS et INCa. Guide ALD n°30, Myélome multiple , décembre 2010.