La lutte contre le cancer : un engagement de longue date en France

1ère moitié du XXe siècle : création des premiers centres destinés à lutter contre le cancer.

1945 : organisation des Centres de Lutte Contre le Cancer (CLCC) au niveau national. Ils assurent une triple mission de soin, de recherche et d’enseignement. Ils sont au nombre de 20 sur toute la France, et répartis en 17 régions.

Depuis novembre 2012, les CLCC sont réunis officiellement sous le nom de Groupe Unicancer.

En 2003 puis en 2009, l’engagement fort de l’État sur ces pathologies s’est cristallisé autour de 2 Plans Cancers.
Dans le cadre du premier Plan Cancer, la France s’est dotée pour la première fois en 2004 d’une structure dédiée à coordonner l’ensemble des activités liées à ce sujet : l’Institut National du Cancer (INCa)1 ainsi que de 7 cancéropôles qui ont pour mission de structurer et coordonner la recherche en cancérologie au niveau national.

Le troisième Plan Cancer 2014-2019 est piloté par un comité co-présidé par les ministres de la recherche et de la santé. Il s’articule autour de 4 grandes priorités :
1/ Guérir plus de personnes malades, notamment en favorisant des diagnostics précoces et en garantissant l'accès de tous à une médecine de qualité et aux innovations ;
2/ Préserver la continuité et la qualité de vie, en proposant une prise en charge globale de la personne pendant et après la maladie, tenant compte de l'ensemble de ses besoins ;
3/ Investir dans la prévention et la recherche pour réduire le nombre de nouveaux cas de cancer et préparer les progrès à venir ;
4/ À ces ambitions s'ajoute la volonté d'optimiser le pilotage et les organisations de la lutte contre les cancers pour une meilleure efficience, en y associant pleinement les personnes malades et les usagers du système de santé2.



1Mission Interministérielle pour la Lutte contre le cancer. Plan cancer 2003-2007.
2Mission Interministérielle pour la Lutte contre le cancer. Plan cancer 2014-2019, 4 février 2014.